Magasin

D’où je brûle de curiosité pour les BAINS FROIDS

J’ai goûté aux voluptés de l’eau froide en 1ère année de médecine. Dès que mon cerveau perdait le fil des révisions, je prenais une brève douche froide. C’est mon oncle Claude, prof de Yoga illuminé, qui m’en avait vanté les mérites. J’me suis dit que parmi ses théories absurdes, je ne risquais rien d’en tester une, discrètement. Le résultat de ma 1ère douche gelée fut immédiat: revigoré, j’étais prêt à en découdre avec le reste du cours de statistiques. C’est vite devenu un rituel ou ancrage positif: quelques secondes de douche toutes les 30 minutes de travail, afin d’apprendre vite et bien. 30 ans ont passé, et mes amis savent bien qu’avant et après le sport, je finirais dans la rivière, la mer ou à casser la glace recouvrant leur piscine pour piquer un petit plongeon dans l’eau gelée… J’veux surtout pas qu’ils m’imitent, voulant conserver un léger avantage physiologique sur eux !

Comme j’ai souvent la flemme, je dois réactiver mon ancrage d’addiction à l’eau froide. Ce réflexe conditionné me permet de surmonter le contact insupportable du froid sur la peau, qui ne s’envole que lorsque ma tête est enfin trempée. Pour « shunter » ce passage frigorifiant, je fais la « fast-method », celle que j’interdis strictement aux autres: plonger la tête la première ou commencer la douche par la tête. J’admire le courage et l’intelligence de ceux qui sont capables de rentrer progressivement dans l’eau gelée !

Un simple plongeon de la tête suffit pour déclencher le « reset » neurologique et la cascade des bénéfices physiologiques qui en résulte.

J’ai la maladie de Raynaud (vasoconstriction des extrémités), c’est-à-dire qu’au contact du froid :mes pieds, mains et organes génitaux externes gèlent très douloureusement. Donc, quand l’eau est glaciale, je porte fréquemment des gants, chaussettes (parfois en néoprène) et un slip en peau d’bête (sinon, c’est avec un vagin que je ressortirais de l’eau).

Bien sûr, une bonne douche chaude m’est plus bénéfique si je couve une infection. Encore plus si je suis congelé, la bouche anesthésiée au point d’être incapable de prononcer une phrase, comme après un effort hivernal. Ce serait le meilleur moyen de chopper la « crève » ou de transformer une petite toux en pneumonie ! Personnellement, j’y ai échappé, mais je l’ai constaté chez un grand nombre de patients ou camarades de sport.

Iceman


Les 2 notions physiques à retenir sont :
1) l’eau est un conducteur 24 fois plus puissant que l’air; on fournit donc 24 fois plus d’énergie à rester 1 minute dans une eau à 24°C que 24 minutes dans un air ambiant à 24°C !
2) Le corps se refroidit 3 fois plus vite si on immerge la tête. Donc, en plus des bénéfices neurologiques de l’immersion de la tête, on multiplie par 3 les effets périphériques de l’immersion en eau froide!
benefices-bains-froids
J’ai craqué et Wim Hof m’inspire beaucoup depuis 2018, notamment sa technique simple de respiration adaptable au sport et bien sûr la santé ( (article prochain)

Références:
Leeder J et coll. : Cold water immersion and recovery from strenuous exercise: a meta-analysis. Br J Sports Med 2012 ; 46 (3) : 233-40.

Glasgow, Ferris, Bleakley .Cold water immersion in the management of delayed-onset muscle soreness: Is dose important? A randomised controlled trial. Phys Ther Sport. 2014 Jan 29.
Jajtner, Hoffman, Gonzalez, Worts, Fragala, Stout. Comparison of Electrical Stimulation Versus Cold Water Immersion Treatment on Muscle Soreness Following Resistance Exercise. J Sport Rehabil. 2014 Mar 12.
Solianik, Skurvydas, Mickevičienė, Brazaitis. Intermittent whole-body cold immersion induces similar thermal stress but different motor and cognitive responses between males and females. Cryobiology. 2014 Oct;69(2):323-32.
Roberts, Nosaka , Coombes, Peake . Cold water immersion enhances recovery of submaximal muscle function after resistance exercise. 2014 Oct 15.
Selfe J, Alexander J, Costello JT, May K, Garratt N, et al. (2014) The Effect of Three Different (-135°C) Whole Body Cryotherapy Exposure Durations on Elite Rugby League Players. PLoS ONE 9(1): journal.pone.0086420
White, Rhind, Wells. The effect of various cold-water immersion protocols on exercise-induced inflammatory response and functional recovery from high-intensity sprint exercise. Eur J Appl Physiol. 2014 Nov;114
Hausswirth C, Louis J, Bieuzen F, Pournot H, Fournier J, et al. (2011) Effects of whole-body cryotherapy vs. far-infrared vs. passive modalities on recovery from exercise-induced muscle damage in highly-trained runners. PLoS ONE 12: 1–7.
Pournot H, Bieuzen F, Louis J, Mounier R, Fillard JR, et al. (2011) Time-course of changes in inflammatory responses after whole-body cryotherapy multiexposures following severe exercise. PLos ONE 6: 1–6.
Elias GP, Wyckelsma VL, Varley MC, McKenna MJ and Aughey RJ. Effectiveness of water immersion on post-match recovery in elite professional footballers. Int J Sports Physiol Perform 2013 In Press.
Drummond PD, Knudsen L., Headache. 2011 Mar;51(3):375-83. Central pain modulation and scalp tenderness in frequent episodic tension-type headache.
Yu Q. Laboratory of Medical Neurobiology, Shanghai Medical College, Fudan University, China. Acta Biochim Biophys Sin (Shanghai). 2011 Jun;43(6):448-54. Cold water stress attenuates dopaminergic neurotoxicity induced by 1-methyl-4-phenyl-1,2,3,6-tetrahydropyridine in mice
Jimenez C. Apply Physiol. 2010 Jan;108(1):49-58. Whole body immersion and hydromineral homeostasis: effect of water temperature.1Human Factor Department, French Army Health Center, La Tronche Cedex.
Alhaddad. Eur J Appl Physiol. 2010 Feb;108(3):599-606. Influence of cold water face immersion on post-exercise parasympathetic reactivation. Faculty of Sport Sciences, Amiens, France.
Alhaddad. Auton Neurosci. 2010 Aug 25;156(1-2):111-6. Effect of cold or thermoneutral water immersion on post-exercise heart rate recovery and heart rate variability indices.1Laboratoire de Recherche, EA 3300 Adaptations physiologiques à l’exercice et réadaptation à l’effort, Faculté des Sciences du Sport, Université de Picardie Jules Verne, F-80025, Amiens, France.
Shevchuk. Molecular Radiobiology Section, The Department of Radiation Oncology, Virginia Commonwealth University School of Medicine, 401 College St, Richmond, VA 23298, USA. 2008;70(5):995-1001. Adapted cold shower as a potential treatment for depression.
Shevchuk. Possible stimulation of anti-tumor immunity using repeated cold stress: a hypothesis. Infect Agent Cancer. 2007 Nov 13;2:20.

Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://osteopathie-adhesiolyse.com/2018/06/21/pourquoi-je-brule-de-curiosite-pour-les-bains-froids/">
YouTube
LinkedIn
Twitter