Magasin

Syndrome de la coiffe des rotateurs par instabilité inférieure acromio-claviculaire: Test de WAGNER

Dans la souffrance de la Coiffe des Rotateurs, l’importance de l’articulation Acromio-claviculaire est trop souvent négligé. Si le rôle de l’ostéophytose est bien connu, P. WAGNER a mis en évidence, dans presque la moitié des arthropathies acromio-claviculaires une « instabilité inférieure » augmentant l’agressivité de la clavicule pour la coiffe des rotateurs. Il a décrit un test en échographique dynamique montrant cette Instabilité inférieure de la clavicule. Cette instabilité inférieure est corrélée avec la gravité de la lésion de la coiffe des rotateurs.

L’Acromio-claviculaire dégénérative: ostéophytose et synovite

Dans deux tiers des pathologies de la coiffe des rotateurs, WAGNER a retrouvé une ostéophytose (Fig.1) à la partie supérieure des articulations acromio-claviculaires. Dans ces cas d’arthrose acromio-claviculaire (Fig.2), il est probable qu’une ostéophytose inférieure est potentiellement agressive pour la coiffe des rotateurs. Un bilan radiologique avec incidence de Lamy, doit le mettre en évidence. Cette arthrose s’accompagne souvent d’une synovite, parfois très inflammatoire avec ou sans épanchement. Il est possible que l’espace articulaire acromio- claviculaire soit en communication avec la BSAD. Une infiltration permet la visualisation du passage du liquide d’un compartiment à l’autre. Un kyste synovial (Fig.3) sous cutané en regard de l’acromio-claviculaire est aussi une manifestation de cet épanchement.

Instabilité acromio-claviculaire

Dans 1/3 des arthropathies acromio-claviculaires, Wagner a trouvé une instabilité dynamique (Fig.4,5), jamais décrite, et qui semble potentialiser le risque de conflit. En effet on découvre cette dysfonction 1 fois sur 2 en cas de rupture transfixiante de la coiffe. Cette instabilité est liée à une hyper laxité qui s’ajoute à l’arthrose de l’articulation. Lors de l’abduction, c’est comme si la clavicule était retenue vers le bas, tandis que l’acromion suit le mouvement de l’humérus. Ce phénomène semble causé par une rétraction des fascias antérieurs, et surtout par une contracture du muscle sous–clavier, qui est douloureux à la pression. Des manœuvres manuelles décontracturantes peuvent être proposées.

wagner1
Fig.1. Ostéophytose arrondie de l’extrémité distale de la clavicule.

w2
Fig. 2. Arthrose acromio-claviculaire avec production d’ostéophytes à la partie supérieure de l’articulation. La face inférieure est probablement identique , avec un potentiel agressif pour la coiffe. Nécessité d’une incidence radiographique centrée sur l’articulation.

w3
Fig.3. Ce kyste sous cutanée est une « évagination » de la cavité articulaire. L’examen attentif montre en effet une communication avec l’interligne.

epaule-video-osteopathie-w4

 

Fig.4. Instabilité inférieure de la clavicule. Par l’action du muscle Sous-clavier, parfois associé à une dyskinésie scapulaire , la clavicule ne suit pas le mouvement de bascule de la scapula créant une impression échographique de décalage inférieur.
On comprend qu’une ostéophytose inférieure agresse la coiffe, en particulier pour:
– le Supra-épineux en rotation neutre,
– l’Infra-épineux en rotation médiale forcée,
– le Sub-scapulaire en rotation latérale forcée.

w5
Fig.5. Acromio-claviculaire en adduction: la surface supérieure de la clavicule (C) est plus haute que l’acromion (A). La disjonction articulaire permet d’observer une bursite à travers l’espace acromio-claviculaire. La synoviale sous le ligament supérieur est un peu trop visible (flèche). Lors de l’élévation antéro-latérale du bras, la clavicule sera plus basse et rapprochée de l’acromion, refoulant la synoviale sous le ligament supérieur.

La résection chirurgicale (Fig.6) de l’extrémité distale de la clavicule est souvent innefficace car elle aggrave l’instabilité (Fig. 7,8).

w6a
Fig.6a 6b. Même anomalie. Patiente qui a bénéficié d’une résection de l’extrémité distale de la clavicule.

w6b

w7
Fig.7. Evolution de cette résection: remaniement avec fibrose cicatricielle et inflammation.

w8
Fig.8. Cette patiente continue à souffrir 3 ans après l’intervention, l’espace articulaire est très remanié et reste inflammatoire malgré plusieurs infiltrations de corticoïdes.

Atypies Acromio-claviculaires (Fig.9,10)

w9
Fig.9. Aspect anormal et bilatéral d’une acromio claviculaire sans antécédent. Les deux berges sont écartées de 6.5 mm. L’espace est comblé par une image échogène : résidu de ménisque ou fibrose ?

w10
Fig.10. De découverte fortuite, sans antécédent, la clavicule est luxée en position supérieure

Adhésiolyse Manuelle de la Subluxation inférieure dynamique de la clavicule

Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://osteopathie-adhesiolyse.com/articulations/epaule/test-de-wagner/">
YouTube
LinkedIn
Twitter